BIEN-ÊTRE, SOPHROLOGIE

Au travail je fais de la sophrologie !

Comment ?

Tout d’abord, en anticipant positivement ma journée.

J’allume mon ordinateur,  je m’assoie mes fesses calées au fond du siège, mon dos droit contre le dossier, mes pieds bien à plat au sol, mes épaules sont détendues, mes mâchoires également. J’entre mon mot de passe. Attention pas n’importe lequel un que j’ai pris soin de choisir pour me donner la pêche, un mot qui m’évoque quelque chose de joyeux. Actuellement, c’est la première lettre de chaque mot d’une phrase qui me parle. Pensez-y la prochaine fois ça met du fun dès le matin !

Un petit café avec les collègues ?  Moment d’échanges ; je suis attentive aux paroles de chacune, je suis dans une écoute bienveillante, pas toujours facile, j’en conviens ! Moment propice à un travail sur les sensations. Je prends conscience de la forme de ma tasse, de sa couleur, je sens l’odeur du café, je ressens sa chaleur, cette odeur me rappelle parfois un souvenir…

Bon maintenant il est temps de travailler et d’être efficace. Pour cela, pas question de penser aux contrariétés du matin et au repas du soir. Je me pose 3 questions :
– Je suis où ? Au bureau.

– Quelle heure est-il ? 8h30.

– Quel est l’ordre du jour ? Travailler.

C’est simple et efficace. Ces 3 questions me permettent de me recentrer et d’être dans le présent, de vivre ici et maintenant.

Lors de mes déplacements dans les couloirs, j’essaie parfois de pratiquer la marche consciente. Je suis consciente de mes pas. Mon pied droit qui avance, puis mon pied gauche… En ralentissant mon pas je suis présente à moi.

Le début d’après-midi est toujours un peu délicat, alors pas question de fléchir j’opte pour une mini sieste. Je ferme les yeux, je respire lentement, je prends conscience de mes points d’appui, point de contact entre mon corps et la chaise, point d’appui au niveau de mon dos, de mes fesses, de mes cuisses et de mes pieds. Puis tour à tour, je relâche mon front, mes sourcils, mes paupières, mes yeux, mon nez, ma bouche légèrement entrouverte, mes joues et mon menton. Puis, je laisse cette onde de détente descendre dans mes membres supérieurs, dans mon dos, dans mon thorax, dans mon abdomen, dans mes membres inférieurs jusqu’au bout du bout de mes orteils. Puis je visualise un endroit dans lequel je me sens bien : une plage et je m’imprègne des sensations de chaleur et de bien être que cet endroit me procure. Je suis bien, tout à fait bien… Il est temps maintenant de reprendre quelques respirations amples, de bouger mes mains mes pieds et de reprendre mon travail remplie d’une nouvelle énergie.

Tout au long de la journée je reste vigilante à ce que vos mâchoires, vos épaules soient bien détendues et que mes idées soient en adéquation avec mes actions. Il y a des jours où j’y arrive mieux que d’autres…

Maintenant, à vous d’expérimenter et ainsi gagner en efficacité, en concentration, en qualité de vie et en gaieté !Sophrologie-au-travail

Prête pour tenter l’expérience ?

Previous Post Next Post

You Might Also Like

Pas de Petit Mot

Laisser un petit mot