logo
LIFE STYLE, MES LECTURES

C2C Design # Cradle to Cradle

C2C

 

 

Cradle to Grave = du Berceau au Tombeau

Notre système économique est basé sur la création et la stimulation systématique du désir d’acheter des biens de consommation et des services en quantité toujours plus importantes. C’est la société de consommation. Tout est fait pour nous pousser à acheter. Vous venez d’acheter l’Iphone 5 et BIM ! … Un mois plus tard il y a l’Iphone 6 qui sort, encore plus performant, plus léger, etc. Du coup, vous êtes « has been » et vous voulez le nouveau, parce que tout vos amis vous narguent avec leur nouveau joujou.

Obsolescence programmée, bonjour! Pour entretenir la consommation, nos objets sont fait pour ne durer qu’un certain temps. Le but : encourager le consommateur à se débarrasser d’eux et à acquérir un modèle neuf. Saviez-vous que vos imprimantes se bloquent après un certain nombre de copies ? Du coup, vous pensez « Et mince, elle est foutue ! Qu’est-ce que j’ai bien pu faire pour la casser ?! » Rien du tout! Et, comme il est plus rentable d’acheter une nouvelle imprimante que de trouver quelqu’un capable de vous la réparer, vous banquez ! A moins que vous soyez un petit génie en informatique pour la réparer vous même, bon courage ! Pour que ce système fonctionne il a fallu trouver un système de production efficace pour produire toujours plus…

Ainsi, c’est avec la révolution industrielle que nous avons vu apparaître la production de masse. Pendant des années, cette production a puisé des ressources naturelles sans se préoccuper :

  • de l’amenuisement de ces ressources,
  • du rejet de tonnes de substances toxiques dans l’air, l’eau et le sol,
  • des quantités gigantesques de déchets.

Le problème est que les entreprises modernes fonctionnent toujours selon le modèle développé durant la révolution industrielle. Seulement, notre capital naturel n’est pas infini ! Et, tout le monde a conscience enfin j’espère qu’un mauvais usage des ressources matérielles n’est pas seulement suicidaire pour l’avenir de notre espèce mais catastrophique pour celui de la vie sur terre.

Aujourd’hui, face à ce système industriel basé sur le TAKE – MAKE – WASTE ( prendre – produire – jeter ) il est important de réagir ! Pour cela 2 stratégies s’offrent à nous.

La première consiste à réduire, recycler et réutiliser. Ce sont des solutions pour réduire l’emprunte carbone, mais si nous choisissons cette option il y aura toujours des déchets. Oui, parce que c’est bien beau de recycler mais à un moment donné, il faudra tout de même jeter ! Prenons l’exemple des bouteilles en plastique que nous recyclons pour créer des parkas. Dans 5 ans, cette fameuse parka se retrouvera dans la même impasse : « Cradle to Grave » dans laquelle vos bouteilles se seraient retouvées 5 ans auparavant. La philosophie du développement durable ne vise donc qu’à diminuer notre impact et retarder le moment où les ressources seront épuisées. Même si c’est un bon début, c’est seulement moins mauvais.

 

Cradle to Cradle = du Berceau au Berceau

La seconde stratégie consiste à repenser positivement la façon dont nous fabriquons et utilisons les matières. Ce n’est plus être moins mauvais mais devenir 100% GOOD. C’est ceux à quoi William McDonough et Michael Braungart, auteurs de Cradle to Cradle, ont réfléchit.

Les deux auteurs de Cradle to Cradle (…) militent depuis plusieurs années contre une « éco-efficacité » qui ne mettrait plus la croissance économique et l’écologie dos-à-dos: plutôt que de chercher à réduire notre consommation, créons un modèle industriel basé sur une sorte de compostage appliqué à tous les objets, imitant ainsi l’équilibre des écosystèmes naturels.

Extrait de la quatrième de couverture de Cradle to Cradle

Cradle to Cradle réfléchit en amont du produit, afin que sa conception ait un impact positif tant sur l’économie (bénéfices), le social (bien-être), ainsi que l’environnement (écologie).

Déchets = Nourriture

C2C (Cradle to Cradle) maintient toutes les matières en cycles fermés. Le design d’un produit doit penser à comment peut-il être désassembler ? Comment les matières utilisées peuvent-elle avoir de la valeur pour la nature ou être réutilisées dans la conception de nouveaux produits. Chaque partie du produit est conçue avec l’intention de retourner soit dans un cycle technique, soit dans un cycle biologique.

Dans un cycle biologique, les matières sont décomposées par des micro-organismes pour former de nouveaux nutriments. Les produits biodégradables se transforment en compost, constituant ainsi une base de nutriments utilisables par de nouvelles ressources naturelles.

Dans un cycle technique les flux de matériaux sont maîtrisés. Les produits industriels circulent dans un circuit fermé, tout en maintenant un niveau de qualité constant. Le fait que le système soit fermé laisse la possibilité d’utiliser des substances toxiques. Ces substances ont prouvé qu’elles étaient essentielles dans la fabrication de certains produits, comme les fenêtres isolantes. La facilité du désassemblage et le soin apporté au choix des matériaux pour un produit est un aspect fondamental dans la conception.

c2c-design-cycles

Par exemple, Puma à lancer la collection « InCycle » de vêtements et accessoires entièrement recyclables ou biodégradables.

Imaginez que l’on est plus besoin d’utiliser de matière mais qu’à la place nous les empruntions à la nature !? Il n’y aurait plus aucun déchet !!!

 

Utilisation d’énergies renouvelables

Saviez-vous que chaque jour, le soleil produit plus d’énergie que le monde n’en a utilisé depuis que le temps à commencé ? Utiliser l’énergie solaire permet de profiter d’une énergie gratuite, performante et non dommageable. Grâce aux nouvelles technologies, il est possible d’intégrer l’énergie solaire dans la conception des systèmes de production. Il y a aussi l’énergie éolienne, la biomasse, etc.

N’utiliser que de l’énergie renouvelable signifie qu’on peut l’utiliser à l’infini !

 

 

Célébrer la biodiversité

Regardez autour de vous : la nature est le plus bel exemple de diversité. La flore et la faune s’adaptent aux situations locales et utilisent le moins de ressources possibles. La nature encourage une abondance de variété et de diversité presque infinie. Cette diversité permet à l’écosystème d’exploiter au mieux les ressources du lieu et du moment. Plus la diversité des espèces est importante, plus l’écosystème est productif et résistent face aux perturbations.

La manière dont nous procédons pour fabriquer des produits doit donc être calquée sur ce modèle.

 

Qui est gagnant dans l’histoire ?

  • les entreprises, qui peuvent se différencier et être plus rentable avec des produits innovants, 100% bons et éco-conçus. Des produits respectueux de l’environnement créés pour leur fonctionnalité, leur apparence et leur qualité. Cela participe aussi à la réduction des coûts et ajoute de la valeur à l’entreprise.
  • nous ainsi que toutes les générations à venir qui pourront bénéficier de la même qualité de vie que nous, voir meilleure.

 

Comment reconnaître un produit C2C ?

Chaque produit qui entre dans la charte Cradle to Cardle comporte la certification C2C :
c2c-315x256

Steelcase

 

Steelcase, par exemple, est l’entreprise qui possède le plus de produits certifiés C2C au monde. Le siège Think a été le premier produit certifié C2C. Il a été conçu en prenant en compte ses impacts environnementaux tout au long de son cycle de vie. La notion de recyclabilité et de facilité de démontage en fin de vie est primordiale.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

Pas de Petit Mot

Laisser un petit mot