Fabrication savon : Comment reconnaître la fameuse “trace” ?

Pour repérer la « trace », stoppez votre mixeur plongeur et relèvez-le. Si un cordon se dessine en relief et reste visible quelques instants, c’est la trace. On distingue plusieurs types de traces :

Une trace légère : La pâte a la consistance d’une crème anglaise. C’est la consistance l’idéale si vous souhaitez ajouter des actifs en poudres : de l’argile, des exfoliants, des fragrances (certaines d’entres elles accélèrent le processus) ou avoir des savons bien lisses. 

La trace épaisse : La pâte a encore épaissi. Si vous débutez, il est rassurant d’attendre ce stade pour être bien sûr que le moment de la “trace” est atteint. Cette consistance vous permettra de réaliser des marbrages ou autres effets de couleurs en évitant que 2 pâtes de couleurs différentes ne se mélangent trop au coulage.

3 articles à ne pas manquer :

Previous Post Next Post