BEAUTE SLOW, DIY, SOINS

[DIY] Baume à lèvres orange et calendula

Lèvres gercées, agressées par les changements de température ? Passez du chaud au froid constamment notre peau déteste ça!  Oui oui vous n’êtes pas seule dans cette situation. L’automne et là et nos lèvres tiraillent. C’est donc le moment idéal pour réaliser un petit baume à lèvres home made.

Au programme aujourd’hui ? Un baume à lèvres au calendula et à l’orange. Voilà une recette toute simple mais néanmoins super efficace pour avoir des lèvres bien protégées en automne et en hiver.

Pour les plus motivées : Réalisez-vous même votre macérat huileux de Calendula

Macérat huileux

Dans cette recette je vous propose d’utiliser un macérât huileux de fleurs de calendula dans de l’huile d’olive. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est le combo idéal pour prendre soin de nos lèvres gercées. Le souci de jardins appelé aussi Calendula officinalis est apaisant, anti-inflammatoire, cicatrisant et anti-oxydant. Quant à l’huile d’olive, elle est hydratante (nourrissante), émolliente, cicatrisante et apaisante. Naturellement riche en vitamine E anti-oxydante.

Pour réaliser vous-même votre macérât huileux de Calendula officinalis voilà comment procéder :

1. Cueillir des fleurs de souci des jardins (floraison au printemps et en été) ou les acheter déjà séchées.

2. Faire sécher la fleur  (par exemple en pré fanant : mettre au four à base température 30 minutes pour diminuer l’humidité)

3. Mettre les fleurs dans un bocal désinfecté et couvrir d’huile d’olive (1 ère pression à froid).

4. Couvrir avec un tissu ou un papier sulfurisé attaché avec un élastique (ou un couvercle qu’il faut ouvrir de temps en temps) : pour laisser s’évacuer l’humidité restante.

5. Vérifier le lendemain le niveau d’huile ; en rajouter si nécessaire (si le niveau d’huile a baissé).

6. Laisser macérer 3 semaines à 1 mois (ou plus); mettre  quelques heures par jour au soleil (le bocal dans un sac en papier épais ne laissant pas passer les UV, qui détérioreraient la plante) : pour atteindre une chaleur douce :macération solaire.

7. Filtrer (filtre en papier non chloré) avec un peu de gros sel dans le filtre pour retenir le reste d’eau de la préparation.

Pour les plus feignantes vous pouvez l’acheter tout prêt bien sûr^^

 

Baume à lèvres orange et calendula

Baume à lèvres 2

 

INGRÉDIENTS (pour 2 baumes à lèvres de 20 g)

28 g de macérât huileux de Calendula

12 g de cire d’abeille

4 gouttes d’huile essentielle d’orange douce qui apporte une légère note sucrée

 

MODE OPÉRATOIRE

Mettez le macérat huileux et la cire d’abeille à fondre doucement au bain-marie.

Lorsque le mélange est liquide, retirez du feu. Ajoutez l’arôme d’orange.

Versez dans un petit pot ou un stick prévu à cet effet.

Laissez refroidir 1/2 journée.

Et voilà, votre baume à lèvres est prêt !

Ce baume est aussi multi-usage, testez-le sur les parties sèches à adoucir, un coup de soleil, une petite plaque, des crevasses à réparer.

Cet article vous a plus, n’hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux ♡

Green Calendrier Avent

Previous Post Next Post

You Might Also Like

6 Petits Mots

  • Reply suny 28 septembre 2015 at 07:25

    Hmm, rien que d’imaginer l’odeur, ça me fait rêver… ^^
    Par contre, si je puis me permettre, je trouve qu’il manque à ta recette un petit PS de précautions d’emploi, parce que les HE sur les muqueuses, ça peut être très irritant, et surtout celle-ci est photosensibilisante. Bon, c’est sûr qu’en hiver c’est parfois compliqué de trouver le soleil, mais quand même… ^^ Personnellement, j’aurais plutôt opté pour un arôme d’orange, c’est moins risqué…

    • Reply Emma 28 septembre 2015 at 08:06

      Merci Suny pour tes conseils. Je t’avoue que c’est un baume à lèvres que j’ai élaboré en cours… Comme quoi j’ai encore beaucoup à apprendre^^ Je prends note et je remplace cette huile essentielle immédiatement. Merci beaucoup 🙂

      • Reply suny 28 septembre 2015 at 08:44

        Non non, mon but n’était pas de te faire changer ta recette, cette huile essentielle n’est pas mauvaise du tout, bien au contraire ! C’est juste qu’on a tendance à les banaliser alors que, même en petites quantités, elles peuvent avoir des effets spectaculaires, bon ou mauvais, selon les personnes… Après, si on sait qu’on n’est pas sensible à celle-ci, et qu’on sait qu’on ne vas pas s’exposer au soleil quand on utilise ce baume, il n’y a pas de problème… Mais pour les personnes qui comme moi s’en tartinent à longueur de journée, peu importe la météo, ça peut avoir quelques inconvénients… Le plus important à mon sens est de prévenir, et éventuellement de donner une alternative, comme l’arôme, qui cependant ne sera pas aussi agréable que l’HE en termes d’odeur 😉

        • Reply Emma 28 septembre 2015 at 09:16

          Tu as bien fait de m’en parler. Un blog c’est fait pour ça : échanger, avoir l’opinion des autres et apprendre de nouvelles choses et surtout de nos erreurs 😉 Ton intervention était très pertinente et je suis ravie que tu l’aies partagé avec moi. Je n’ai pas « changé » ma recette mais « amélioré » grâce à des conseils avisés 🙂
          Passe une belle journée.

          • suny 28 septembre 2015 at 09:35

            Oui, c’est ça que j’aime dans les blogs : apprendre des autres et avoir la possibilité de partager et de discuter 🙂
            Passe une belle journée toi aussi !

  • Reply Cadeaux DIY pour un Noël végane - Un courant de vert 18 décembre 2015 at 10:46

    […] pouvez par exemple réaliser un dentifrice maison avec Idécologie, un baume à lèvres  avec Cuicui les petits oiseaux ou bien encore une barre de gommage à la noix de coco avec […]

  • Laisser un petit mot