FAQ – Comment faire son savon solide ?

Si la création de savons saponifiés à froid (SAF) est un procédé très intéressant et possible à réaliser chez soi, c’est une technique assez complexe qui demande énormément d’explications et de mise en garde avant de pouvoir réaliser sa première recette. Voici une FAQ rassemblant qui va vous permettre de bien débuter dans la saponification à froid.. 

Si certaines informations sont manquantes, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires afin d’étoffer cette FAQ dédiée à la fabrication de savon solide

Quelles sont les précautions d’usage pour réaliser un savon avec de la soude caustique ?

  • Mélangez toujours la soude caustique DANS DE l’EAU et JAMAIS l’inverse, sinon vous provoquerez une réaction chimique volcanique.
  • Mélangez toujours la solution de soude DANS l’HUILE. Le contraire provoque des grumeaux de soude caustique dans le savon (causant des brûlures lorsqu’on l’utilise).
  • Mélangez toujours la solution de soude dans un espace sécurisé et aéré car des vapeurs se produisent lorsque la soude caustique est mélangée à l’eau. L’inhalation de ces émanations peut avoir un effet négative sur les poumons. Une cuvette ou un bassin près d’une fenêtre ou sous la hotte d’aération de la cuisinière est idéal. Si vous vous trouvez près d’une fenêtre, vérifiez de quel côté souffle le vent et placez-vous hors de la brise.
  • Déplacez-vous toujours avec prudence lorsque vous transportez votre solution de soude, surtout si vous la préparez loin de votre lieu de travail. Ne laissez pas votre solution sans surveillance et sans étiquetage.
  • Soyez très prudent lorsque vous mesurez la soude caustique et veillez à bien nettoyer le moindre dégât ou coulure immédiatement. Le vinaigre peut aider à neutraliser les dégâts et les brûlures rapidement. La soude caustique peut brûler si elle entre en contact avec la peau car elle réagit à son humidité naturelle.

Quel est l’endroit idéal pour conserver ses savons ?

Stockez vos savons à température ambiante, à l’abri de la lumière, dans une boîte fermée en bois ou en carton (mais non étanches pour que vos savons continuent de respirer).

3 articles à ne pas manquer :

Combien de temps puis-je conserver mon savon ?

Fabriqué dans des conditions d’hygiène optimales, votre savon maison se conservera environ 12 mois.

3 articles à ne pas manquer :

Qu’est-ce que la saponification à froid ?

La saponification à froid est une réaction entre la soude (sodium hydroxide) et les huiles. La formule est la suivante : soude + eau + huile = savon + glycérine.

On rajoute une solution de soude dans de l’huile végétale, on mélange jusqu’à l’apparition d’une « trace » (la trace apparait quand la soude a commencé à réagir avec les huiles), puis nous versons cette pâte dans un moule.

 

Comment choisir ses huiles végétales ?

Préférez toujours des huiles et des beurres végétaux bio, issus d’une première pression à froid, 100 % pure et naturelle, c’est-à-dire sans ajout de parfum. Une huile raffinée ou trop chauffée perd totalement ses vertus.

3 articles à ne pas manquer :

Suis-je obligée d’utiliser de la soude caustique pour faire un savon ?

Pour réaliser un savon saponifié à froid, l’utilisation de la soude caustique est obligatoire soit sous forme liquide (lessive de soude), soit sous forme solide. Mais ne vous inquiétez pas, à la fin de la saponification, après la période de cure, toute la soude aura réagi avec les huiles pour donner le savon. Le savon fini ne contient plus de soude.

3 articles à ne pas manquer :

A quoi sert la soude caustique dans la réalisation d’un savon ?

La soude caustique ou hydroxyde de sodium est l’élément qui permet la transformation des huiles en savon. Vous pouvez l’utiliser sous forme solide (soude caustique pure), ou diluée dans l’eau (lessive de soude).

3 articles à ne pas manquer :

Doit-on porter des équipements de protection ?

Oui c’est essentiel même !

  • Portez toujours des lunettes de sécurité (des lunettes pour corriger la vue ne constituent pas une protection suffisante). La soude pourrait entrer en contact avec vos yeux.
  • Portez toujours des gants et des vêtements à manches longues afin de protéger votre peau. Les brûlures chimiques produites par les substances caustiques (comme la soude) sont des brûlures dites « lentes » c’est-à-dire que le temps que vous ressentiez la douleur, les dégâts sont déjà faits. Ces brûlures ont tendance à démanger ou à irriter, contrairement aux brûlures classiques qui suscitent une réaction immédiate.

3 articles à ne pas manquer :

Où se procurer les ingrédients pour réaliser des savons solides ?

Pour la soude caustique je vous invite à vous rendre dans les magasins de bricolage. J’achète la mienne ici : https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/decapant-soude-caustique-spado-1-kg-e144183

Pour le reste voici différents e-shop pour trouver l’ensemble des ingrédients nécessaires :

 

Certaines huiles végétales et essentielles sont aussi disponibles en magasins bio comme Biocoop, Naturalia, La Vie Claire, Biomonde, L’eau vive ou Satoriz.

3 articles à ne pas manquer :

Peut-on utiliser de l’huile de palme pour réaliser son savon ?

Vous pouvez tout à fait utiliser de l’huile de palme dans vos savons. Cette huile bon marché confère au savon tenue et dureté. Personnellement, j’ai choisi de ne pas utiliser d’huile de palme dans mes savons car cette huile cause énormément de tort à notre planète. En effet, elle contribue à la déforestation qui détruit l’habitat des animaux sauvages.

3 articles à ne pas manquer :

Peut-on utiliser de la lessive de soude et en quelle quantité ?

Oui, vous pouvez utiliser de la lessive de soude plutôt que de la soude caustique. La lessive de soude est une bonne option si vous débutez la saponification à froid. Déjà diluée dans de l’eau à 30% ou 35%, elle permet une utilisation plus simple et plus rapide. Il vous suffit de la peser en fonction de la quantité indiquée par le calculateur pour avoir la bonne quantité. Elle est très pratique dans la réalisation de savons simples. Par contre, si vous souhaitez réaliser des recettes où l’eau est remplacée par du lait ou autre liquide il vous faudra utiliser de la soude caustique pure.

3 articles à ne pas manquer :

Quelle est la différence entre les cristaux de soude, le bicarbonate de soude, la lessive de soude et la soude caustique ?

Il ne faut pas confondre cristaux de soude, bicarbonate de soude, lessive de soude et soude caustique pure. Seul la soude caustique pure ou la lessive de soude peuvent être utilisées pour réaliser des savons saponifiés à froid. Les cristaux de soude et le bicarbonate de soude n’ont aucun effet sur la saponification et votre savon ne prendra pas.

3 articles à ne pas manquer :

Peut-on faire confiance à la soude caustique vendue dans les magasins de bricolage ?

Si on choisit d’utiliser la soude caustique pure en perles, on doit s’assurer qu’elle est composée à 100% de soude, et rien d’autre : son symbole est NaOH, il doit bien être présent sur l’étiquette. Attention, l’utilisation de la soude caustique pure est dangereuse.

3 articles à ne pas manquer :

Où se procurer des moules à savon ?

Vous êtes bricoleur ?

Si vous êtes bricoleur, je vous invite à réaliser votre propre moule à savon en bois grâce à ce tutoriel : https://cuicui-lespetitsoiseaux.fr/diy-fabriquer-moule-savon-demontable/

 

Les solutions alternatives :

Aromazone propose une large gamme de moules à savon à petits prix : https://www.aroma-zone.com/tous-nos-produits/contenants-vides-accessoires/materiel-de-fabrication/materiel-de-fabrication-des-savons.html?mode=grid&limit=24 

Vous pouvez également trouver des moules dans plusieurs enseignes du commerce : Zodio, Cultura, GiFi, Babou, La Foir’Fouille…

Quel matériel utiliser pour réaliser des savons ?

La liste de matériel nécessaire à la fabrication de savon saponifié à froid n’est pas très longue et peu onéreuse. En effet, elle est composée principalement d’ustensiles présent dans votre cuisine. 

Il vous faut :

  • Casserole en inox ou émaillée
  • Grandes cuillères ou fouet
  • Plusieurs bols
  • Plusieurs cuillères à café et à soupe
  • Mixeur plongeant
  • 2 pichets doser résistants à la chaleur avec bec verseur (verre ou plastique)
  • 1 thermomètre de cuisson en verre ou acier inoxydable
  • Balance de précision (0,1g)
  • Spatule en caoutchouc
  • Moule à savon 
  • Papier sulfurisé
  • Film alimentaire
  • 1 grand couteau

Attention : Le matériel que vous utilisez pour la réalisation de savon doit être réservé uniquement à la fabrication de savon. 

Comment formuler soi-même sa recette de savon saponifié à froid ? 

Si vous souhaitez créer votre propre recette de savon saponifié à froid, je vous invite à lire cet article qui vous donnera l’ensemble des clefs pour réussir : https://cuicui-lespetitsoiseaux.fr/formuler-soi-meme-savon/

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec ces calculs vous pouvez utiliser un calculateur de saponification.

Quel calculateur de saponification choisir ?

Il existe de nombreux calculateurs de saponification mais personnellement celui que je trouve le plus clair est celui d’Aromazone : https://www.aroma-zone.com/info/calculateur-de-saponification

3 articles à ne pas manquer :

Peut-on diviser par 2 une recette de savon ?

Oui, vous pouvez tout à fait diviser une recette en deux tant que vous garder bien les mêmes proportions.

3 articles à ne pas manquer :

Quel est l’indice de saponification de chaque huile ?

Chaque huile et beurre végétal possède son propre indice de saponification. Voici un tableau récapitulatif de l’indice de saponification de chaque huile et beurre végétal :

HUILES SAP

Valeurs NaOH

% dans la préparation
Huile d’amande douce 0,136 De 4% à 15%
Huile d’arachide 0,136 Jusqu’à 20%
Huile d’avocat 0,133 De 2% à 15%
Beurre de cacao 0,137 Jusqu’à 15%
Beurre de karité 0,128 3% minimum
Huile de bourrache 0,136 De 3% à 10%
Huile de carthame 0,136 Jusqu’à 15%
Huile de chanvre 0,135 Jusqu’à 25%
Cire d’abeille 0,069 De 2% à 6%
Huile de coco 0,190 De 10% à 30%
Huile de colza 0,124 Jusqu’à 20%
Huile de germes de blé 0,131 De 3% à 10%
Huile de jojoba 0,069 De 3% à 10%
Huile de macadamia 0,139 De 5% à 30%
Huile de neem 0,139 Jusqu’à 30%
Huile de noisette 0,136 De 3% à 15%
Huile de noix 0,135 Jusqu’à 10%
Huile d’olive 0,134 Jusqu’à 100%
Huile de palme 0,141 De 10% à 100%
Huile de pépins de raisin 0,127 Jusqu’à 20%
Huile de ricin 0,129 De 2% à 10%
Huile de rose musquée 0,138 De 3% à 15%
Huile de sésame 0,133 De 3% à 10%
Huile de soja 0,135 Jusqu’à 20%
Huile de son de riz 0,131 Jusqu’à 20%
Huile de tournesol 0,134 De 5% à 20%

Comment fixer le parfum de mon savon ?

Choisir le bon parfum : Les odeurs qui tiennent le mieux dans le savon sont les « notes de fond ». Ce sont des essences peu volatiles qui vont rester plus longtemps dans le savon. Elles vont aider à fixer les notes de tête et de coeur qui ont tendance à disparaître plus facilement. Je vous conseille donc de toujours mettre des notes de fond dans votre recette pour que le parfum de votre savon dure le plus longtemps possible.

Ajouter de l’argile : L’argile est connue pour capter et absorber les molécules. C’est ainsi qu’elle fonctionne avec les odeurs. Elle va les emprisonner et ainsi faire tenir la senteur de votre savon maison. Pour l’utiliser, il suffit d’ajouter 1 à 3 % d’argile (du poids total des huiles) aux corps gras et de bien la disperser à l’aide du mixeur.

Travailler à basse température : Les molécules aromatiques qui donnent leur odeur aux huiles essentielles sont des composés volatils, c’est-à-dire qu’elles s’évaporent rapidement lorsque la température augmente. La saponification étant une réaction exothermique, de la chaleur va se former pendant la fabrication du savon à froid. Pour éviter que le savon ne chauffe trop et que votre parfum ne s’évapore, il est important de travailler avec des températures aux alentours de 30 °C. C’est l’une des raisons pour lesquelles les huiles essentielles doivent être ajoutées à la fin de la préparation.

Quelle quantité d’huile essentielle ou de parfum utiliser ?

Vous pouvez utiliser jusqu’à 3% du poids total de vos huiles végétales de votre recette.

3 articles à ne pas manquer :

Comment faire un savon saponifié à froid ?

Pour réaliser un savon saponifier à froid, voici les étapes à suivre :

  1. Préparer et désinfecter le matériel ainsi que l’espace de travail.
  2. Préparer la solution de soude caustique :
  • Enfiler les gants, les lunettes de protection et le tablier. Dégager l’espace de travail et éloigner les enfants et les animaux. Trouver un espace bien aéré (à proximité d’une hotte de cuisine ou d’une fenêtre, à l’extérieur…).
  • Peser l’eau dans un récipient (tasse en pyrex ou pot en HDPE). Dans un autre récipient, peser la soude caustique.
  • Ajouter lentement la soude caustique à l’eau en faisant attention de ne pas en renverser. Remuer jusqu’à ce que le liquide redevienne translucide, puis mettre le mélange de côté.

Attention : ne pas respirer les vapeurs. L’hydroxyde de sodium atteint une température de 95 ºC, il doit donc être manipulé avec précaution.

  1. Peser et faire fondre les beurres et huiles solides dans un grand bol au bain-marie. Quand tout est fondu, ajouter les huiles liquides et bien mélanger.
  2. Dès que les huiles et l’hydroxyde de sodium atteignent tous deux une température comprise entre 37 et 46 ºC, ajouter la solution de soude caustique dans les huiles. La différence de température entre les huiles et la solution d’hydroxyde de sodium ne doit pas dépasser 10 ºC.
  3. Mélanger avec un mixeur plongeur en prenant soin d’arrêter le moteur de temps à autre (afin de ne pas surchauffer le mélange) et de remuer sans le moteur allumé. Lorsqu’il doit être arrêté, bien s’assurer que le mixeur demeure complètement submergé afin d’éviter les éclaboussures de savon caustique sur soi ou les ustensiles de cuisine. Si de la mousse se forme, mélanger à la spatule jusqu’à ce qu’elle disparaisse.
  4. (Optionnel) Une fois la trace atteinte, ajouter les parfums, les colorants et autres additifs (exfoliants, fleurs). Mélanger à la spatule.
  5. Verser dans le moule lorsque le mélange est homogène.
  6. Laisser durcir le savon durant 24 à 48 heures (le temps varie selon la recette). Démouler et couper le savon en portant des gants.
  7. Laisser sécher pendant 6 semaines avant utilisation.

3 articles à ne pas manquer :

Fabrication savon : Qu’est-ce que la trace ?

La “trace” désigne le moment où la texture de votre mélange huiles/beurres et de solution de soude s’épaissit. À ce moment-là, le mixeur plongeur laisse une trace dans la pâte à savon lorsqu’il est délicatement soulevés de celle-ci. C’est le signe qu’il est temps d’ajouter vos additifs (si vous en avez) et de verser votre pâte à savon dans le moule.

3 articles à ne pas manquer :

Fabrication savon : Comment reconnaître la fameuse “trace” ?

Pour repérer la « trace », stoppez votre mixeur plongeur et relèvez-le. Si un cordon se dessine en relief et reste visible quelques instants, c’est la trace. On distingue plusieurs types de traces :

Une trace légère : La pâte a la consistance d’une crème anglaise. C’est la consistance l’idéale si vous souhaitez ajouter des actifs en poudres : de l’argile, des exfoliants, des fragrances (certaines d’entres elles accélèrent le processus) ou avoir des savons bien lisses. 

La trace épaisse : La pâte a encore épaissi. Si vous débutez, il est rassurant d’attendre ce stade pour être bien sûr que le moment de la “trace” est atteint. Cette consistance vous permettra de réaliser des marbrages ou autres effets de couleurs en évitant que 2 pâtes de couleurs différentes ne se mélangent trop au coulage.

3 articles à ne pas manquer :

Comment ralentir la réaction de saponification ?

Certains ingrédients précipitent la réaction de saponification et sont de véritables accélérateurs de trace (notamment quelques huiles essentielles telles que l’huile essentielle de clou de girofle ou l’huile essentielle de benjoin mais aussi le miel ou le lait).

Pour ralentir le processus de saponification à froid, vous pouvez choisir un pourcentage d’eau plus élevé (35%) ou démarrer votre mélange soude+eau avec une température plus basse 38-40°C.

3 articles à ne pas manquer :

Quelle est la durée de séchage d’un savon avant de le démouler ?

Laissez votre savon reposer en cure pendant 6 semaines afin que le processus de saponification soit complètement achevée. 

3 articles à ne pas manquer :

Pourquoi faut-il attendre 6 semaines avant d’utiliser un savon saponifié à froid ?

Le savon saponifié à froid requiert une période de maturation essentielle à la transformation complète de la soude, afin qu’elle ne présente plus un danger potentiel pour la peau ou l’environnement. Cette période de maturation est de 6 semaines.

Votre savon pourrait vous brûler ou vous irriter s’il est utilisé avant la fin de la cure.

3 articles à ne pas manquer :

 

Quel est l’endroit idéal pour laisser reposer sa préparation ?

Faites sécher vos savons dans un endroit ventilé à température ambiante.

Déposez vos savons sur une grille afin que toutes les faces du savon soient en contact avec l’air. 

Si vous laisser vos savons reposer sur une surface pleine, pensez à retourner vos savons au moins une fois pendant la période de séchage.

3 articles à ne pas manquer :

Quel doit être le pH de mon savon saponifié à froid ?

Votre savon fait maison devra posséder un pH entre 8,5 et 10.

3 articles à ne pas manquer :

Comment connaitre le pH d’un savon saponifié à froid ?

Pour connaitre le pH d’un savon saponifié à froid vous aurez besoin de bandelettes de pH. 

Il vous suffit d’humidifier votre savon, de poser la bandelette dessus, et de la retirer pour examiner la couleur qu’elle a prise. Se référer à la boîte pour connaître le pH correspondant.

Pas de Petit Mot

Laisser un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.